Game Over {18}

Sans plus de suspens, le résultat de ma prise de sang de ce matin : Négatif (<1ui)
Voilà voilà.

Merci pour vos encouragements et vos doigts croisés, la chance n’était pas de notre côté ce coup-ci.

J’arrête la progestérone ce soir et je vais guetter cette saloperie de J1 pour reprendre rendez-vous avec le Dr Éprouvette des que possible.

Si elle est d’accord, nous souhaitons organiser une troisième tentative avant notre voyage à New York.

12dpo ~ IAC #2

A priori, aujourd’hui, je suis à 12 dpo.

La semaine a été difficile, avec mon Geek qui a perdu son grand-père et la maladresse de ma mère quand elle pose des questions.

J’ai craqué hier, avec une grosse crise de larmes. Je suis tellement en colère.

Sincèrement, je n’y crois pas. Je m’attends à me casser la gueule encore une fois.

Alors oui, j’ai tout un tas de symptômes mais ce sont presque les mêmes que pour l’IAC n°1 alors je sais qu’ils sont probablement dû à la progestérone.

Heureusement, il y a l’amour et la complicité. Il y a New York dans 1 mois. Il y a notre chaton qui vole des kiwis dans le saladier. <3

Bilan ~ IAC #2

Un autre petit bilan à mi parcours, ça vous dit ? Bon, de toute façon, ce coup-ci, ça été quand même super rapide ^^

J5 : Premier monitorage avec le Dr PasAgréable et première piqûre de Gonal à 75ui le soir même.

J11 : Second monitorage avec le Dr Éprouvette cette fois, avec un endomètre « Deutsch Qualität » et un follicule de 23mm.

J11 bis : Le même jour à 13h30, le téléphone sonne. Ma LH est à 31.2, je dois m’injecter l’Ovitrelle immédiatement (Progestérone à 3,7 et Estradiol à 167).

J12 : Cette fois-ci, aucune péripéties et le Dr Éprouvette m’insémine  à midi avec 1,47 millions de zozos.

J13 : Je recommence l’Estima Gé, à raison d’un le soir au coucher.

J19 : Je suis à 7DPO et j’ai vraiment super mal aux seins, merci la progestérone !

Contrairement à IAC n°1, nous étions plus zen et finalement bien contents que ça aille si vite. D’ailleurs, si l’IAC N°2 avait eu lieu le mercredi, comme initialement prévu avant mon pic de LH, c’est le Dr PasAgréable qui se serait occupé de nous. Et ça, c’était juste pas possible !! Donc merci à mon follicule d’avoir grossi si vite ^^

Maintenant, il faut attendre…

La pilule, Martin Winckler et moi

Je prends la pilule depuis l’âge de 14 ans, suite à l’ablation d’un énorme kyste ovarien (pour vous donner une idée, il faisait 120cm3, la taille d’un pamplemousse quoi). Alors certes, je l’ai arrêté depuis que l’opération « si on faisait un bébé » est enclenchée mais ça ne m’a pas empêché de tilter face à l’actuel scandale des pilules de dernières générations. Parce que toutes ces jolies boites que l’on voit à la télé, je les ai eu à un moment ou un autre sur ma table de chevet.

Et soyons honnêtes, le boulot des journalistes n’est pas de nous rassurer mais bien de faire de l’audience. Donc on tient des propos apaisants à l’heure de la grande messe du 20h, mais on instille quand même savamment une pointe d’angoisse dans tout ça. Il faut dire que, malheureusement, la pilule est présentée chez nous comme la panacée universelle donc le nombre de nanas potentiellement concernées est quand même très important.

Alors quand j’ai vu que Martin Winckler avait pondu un article sur le sujet, avec de vraies réponses dedans, je me suis dit que j’allais le partager avec vous parce que je crois qu’être informé, c’est être capable de faire des choix éclairés.

Vous prenez une pilule contraceptive et vous êtes un peu inquiète. Je le comprends.

Afin que vous ne soyez pas obligée de lire toute la presse consacrée aux pilules de 3e et 4e génération pour vous faire une idée de ce qui se passe, voici un résumé de ce qu’il faut savoir et faire en pratique, pour savoir si vous en prenez une, et savoir si vous devez ou non en changer.

Comme nous y invite très justement le Planning Familial, il ne s’agit pas de diaboliser toutes les pilules et d’en faire une question de « spécialistes », malgré le bruit que provoque le débat actuel sur les pilules de 3e et 4e génération. Toutefois, la pratique plus que désinvolte d’un trop grand nombre de médecins leur a fait oublier que certaines pilules ne devraient pas être prescrites comme première contraception.

Vous pouvez lire l’article en entier ici : Je prends une pilule de 3e ou 4e génération. Dois-je l’arrêter ? Puis-je la poursuivre ? 

D’ailleurs, avec le Geek, on se posait la question de l’opportunité de reprendre la pilule après notre premier bébé ; affaire à suivre !

Jour J ~ IAC #2

Hier, nous en étions restés à l’injection d’Ovitrelle en urgence pour cause de follicule à 23mm et de pic de LH. Et aujourd’hui, c’était le grand jour !

Hier soir, nous nous sommes couchés très tard car nous recevions le meilleur ami du Geek, avec sa femme (qui a le même prénom que moi ^^) et leur petit garçon de 2 ans. Nous avons passé une super soirée, ça fait un bien fou de se retrouver avec de vrais amis (et la maison qui résonne de rires d’enfant, c’est génial !!).
Petite anecdote : à 5h30, notre proprio, qui fait des travaux au bout de notre impasse, décide que c’est l’heure parfaite pour utiliser son tractopelle…
Au réveil, pas de bol, le Geek est malade (chacun son tour !!). Nous espérons très fort que personne ne remarque sa toute petite mine et, surtout, que ça n’ait pas d’influence sur la qualité du prélèvement !

Quant à moi, je file au boulot et je passe la matinée à regarder l’heure, en espérant pouvoir partir dès que possible. Vu ce qui s’est passé la dernière fois, le Geek est suspendu à son téléphone, au cas où le labo appellerait. Coup de bol, en arrivant au centre, il croise la nana qui a récupéré son prélèvement qui lui confirme que tout va bien. Ouf !!

A midi, je le rejoins au centre et l’assistante du Dr Éprouvette nous installe dans notre box. Après les vérifications d’usage, elle arrive avec le précieux tube. Verdict : 1,47 millions !!

En sortant du box, le Dr Éprouvette m’a souri et m’a montré ses doigts croisés…

Monitorage #2 ~ IAC #2 # (suite)

A 13h30, alors que je m’apprêtais à repartir au bureau, mon téléphone se met à vibrer dans ma poche ; c’est le secrétariat du Dr Éprouvette.

Comme elle le craignait, il y a pic de LH !!

Je dois donc m’injecter l’Ovitrelle dans l’après-midi, pour une insémination demain midi. Problème, je ne me vois pas stocker mon stylo dans le frigo de la salle de miam, au milieu des bentos des collègues puis aller discrètement me piquer aux toilettes. Heureusement, le Dr Éprouvette me donne le « go » pour me faire l’injection tout de suite. J’ai mon manteau sur le dos mais ce n’est pas grave ; je me pique, j’embrasse le Geek et je saute dans ma voiture ^^

Je fais donc appel aux bonnes ondes, aux croisages de doigts (doigts de pieds bienvenus) et aux serrages de fesses pour demain !! :D

Concernant l’ostéopathe, j’ai suivi vos conseils et je l’ai appelé. Elle m’a confirmé qu’elle préférait éviter de me manipuler juste après l’IAC, j’ai donc annulé mon rendez-vous.

Monitorage #2 ~ IAC #2

Ce matin, je suis retournée au centre pour mon second monitorage. Arrivée à 7h20 pour un rdv à 7h40, j’ai trouvé 5 nanas assises dans le couloir, en attendant que l’accueil ouvre.

Alors je ne sais pas si c’est comme ça tous les lundis mais c’était drôlement poussif comme démarrage : une des assistantes prenait note de notre arrivée pour les rendez-vous sur un petit papier mais nous avons dû refaire la queue 10min plus tard car sa collègue qui gère les prises de sang avec son ordinateur n’était pas encore arrivée… Ensuite les médecins sont apparus au compte-goutte à partir de 8h et le Dr Eprouvette a déboulé dans la salle d’attente complétement échevelée, genre « saut du lit » !

Heureusement, j’étais sa seconde patiente de la journée et elle m’a reçu à 8h15, juste après ma prise de sang (on en profité pour me refaire les différentes sérologies, 5 tubes de bon matin, ça pique !).

Bilan, après 6 jours à 75ui de Gonal, mes 4 follicules de droite se sont fait la malle et il n’en reste qu’un tout petit de 11mm. Par contre, surprise surprise, mon unique follicule de gauche a tiré toute la couverture à lui et mesure 23mm !!

Donc sauf pic de LH constaté (je dois surveiller mon téléphone à partir de 15h), je déclenche ce soir et on retourne au centre mercredi pour l’IAC number two !!
J’ai des amis ce soir à diner, et qui restent dormir, donc heureusement qu’ils sont au courant car j’aurais eu un peu de mal à m’isoler !!

Sinon, question bête, vous savez peut-être : j’ai rdv chez l’ostéopathe demain soir, je peux y aller ou pas ?

18 mois

Il y a quelques jours, une des cousines du Geek a envoyé un mail groupé pour nous annoncer qu’elle attends un deuxième bébé. Je n’ai pas demandé à voir l’échographie qui était en pièce jointe, ni à lire le mail.

Quelques jours plus tard, la mère du Geek appelle pour prendre de nos nouvelles par rapport à la reprise du traitement pour IAC n°2 et -forcément- la conversation dérive sur le sujet (la cousine ayant eu une grossesse plus que difficile, tout le monde s’étonne qu’elle remette ça). Ma belle-mère enchaîne sur une autre cousine, qui a le même prénom que moi, et elle me dit qu’elle a arrêté la pilule en juillet et que, quand même, ça commence à faire long. Je rigole jaune et je lui réponds que 6 mois, ça reste dans la normalité et qu’elle ne doit pas s’inquiéter (même si on sait toutes que quand on est dedans, 6 mois c’est long).

Le lendemain, la cousine qui porte mon prénom clique sur « répondre à tous » et nous recevons un mail qui annonce aux cousins qu’elle aussi est enceinte. De deux mois.

J’ai fais les compte et, dans notre entourage, il n’y a que des grossesses obtenues en mois de 6 mois. Statistiquement, il devrait y avoir au moins 1 ou 2 couples pour qui ça ne marche pas super bien.

Alors je m’interroge : ils sont passés où les autres galériens de la fertilité ?

Parce que nous, ça y est, on a passé le cap des 18 mois. C’est atrocement long pour nous mais banalement court par rapport à certains couples donc j’essaye de relativiser. Mais je suis quand même un peu triste…

Monitorage #1 ~ IAC #2

Ce matin, j’avais donc mon premier monitorage en vue de l’IAC number two.

Arrivée à 8h10, je n’ai pas trouvé de place et j’ai du aller me garer au parking payant de la clinique puis la remplaçante du Dr Éprouvette m’a reçu avec 1h de retard, avant de me dire que mon ovulation précédente avait quand même été un peu poussive et que bon, vu la qualité des zozos de monsieur, faudrait pas trop tarder pour passer aux FIV.

Merci Docteur, super sympa !!

Bref, après m’avoir bien plombé la journée, on passe aux choses sérieuses : j’ai 4 follicules à droite (mon ovaire « cotorep » comme dirait Sophie) et 1 à gauche.
Donc on prends les mêmes et on recommence : Gonal à 75ui pendant 6 jours puis je retourne au centre pour un second monito lundi prochain (à l’aube certes mais avec mon médecin !).

J’ai d’ores et déjà commandé mon stylo, j’irais le chercher ce soir en sortant de chez ma généraliste. Car on dirait bien que l’épidémie de gastro est enfin arrivée jusqu’à chez nous…