MSOME et compagnie

Mardi dernier, mon Geek avait rdv au labo du centre pour le fameux test pré-IMSI, aussi appelé MSOME. Comme je ne pouvais pas me libérer, j’étais passé le vendredi précédent pour signer le devis (108€ à notre charge puis environ 250€ pour l’IMSI).

Il avait été reçu très rapidement par la biologiste qui lui avait expliqué un peu le principe puis ils avaient papotés statistiques. D’ailleurs, il a appris à cette occasion que c’est elle qui a dit au Dr Éprouvette de me repasser sur le protocole de FIV#1, vu la différence de qualité/maturité de mes ovocytes entre les deux tentatives. Elle a aussi dit au Geek que si nous avions 2 embryons pour FIV#2bis, nous n’aurons pas à batailler car, vu notre dossier, ils sont partants pour le double transfert.

Et hier soir, nous avions rendez-vous tous les deux avec le Dr Éprouvette pour faire le point sur les derniers examens du Geek. Son spermocytogramme est nickel même si le spermogramme est un peu faible (tout juste 4 millions/ml).
Par contre, au niveau du MSOME, (bonne) surprise, la présence de spermatozoïde de grade 3 est très faible. En tout cas trop faible pour qu’on parte sur une IMSI.

Et comme mes ovocytes sont finalement assez moyens, elles ont décidés de nous passer en ICSI.

Mais bon, merci le C28 à rallonge, ce ne sera pas avant janvier.
Il y avait une très mince chance de pouvoir faire une ponction avant le 17 décembre, date de fermeture du labo mais j’ai dit à la gynéco que nous préférions éviter de nous précipiter, même si on avait très envie de se remettre en selle après l’échec cuisant de FIV#2. Cette nouvelle pause forcée va nous permettre de nous concentrer sur notre future maison, de nous reposer et de continuer à prendre nos vitamines. Ce n’est donc pas complément nul.

Ceci dit, nous ne sommes pas partis les mains vides puisque j’ai déjà toutes mes ordonnances pour le protocole !
Pour la phase de blocage, ce sera à nouveau Provamès dès J21 de C30 puis, pour la phase de stimulation, on repart donc sur le Gonal plus l’Orgalutran (que j’ai utilisé pour IAC#1). Ensuite Ovitrelle, ponction, transfert (doigts croisés, cierges et compagnie) et Gonadothropine le jour J puis 7 jours plus tard.

Voilà, on va essayer de passer des fêtes sympas et on va éviter de se demander comment on va déménager et préparer FIV#2 bis en même temps !!

Game Over {28}

Finalement, ce n’est ni le test pipi négatif, ni la prise de sang négative, ni l’écriture d’un article ici qui aura été l’appât à J1 le plus efficace.

Non, ce qui a bien marché par contre, c’est la bombe lâchée à l’apéro par la petite amie de mon frère, qui vient juste de fêter ses 20 ans.
Elle se plaint d’avoir un coup chaud, un coup froid. Comme je sais qu’elle a quelques soucis gynéco, je lui suggère de faire un bilan hormonal et là, d’une petite voix gênée (elle connait notre histoire), elle me dit qu’elle a une prise de sang à faire mais qu’elle n’y est pas encore allée. Naïvement, je lui demande pour quoi faire et la réponse me saute violemment à la figure quand elle baisse les yeux.
Le Geek et moi sommes restés sonnés sur le canapé et un coup d’œil à suffit à nous comprendre. Non, putain, non !

Pour la peine, j’ai cautérisé mon petit cœur meurtri à coup de Martini et, plus tard dans la voiture, je me suis trouvé horrible quand j’ai demandé à mon amoureux : « tu crois qu’ils nous le donneraient, le bébé ? »

Voilà, mon J1 est enfin là et j’attends de savoir si je vais être tata.

Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

Si j’en crois mon ami Fertility Friend, je suis aujourd’hui à J37. La dernière fois que j’ai eu un cycle aussi long, c’était début 2012 selon mon pote Excel (oui moi aussi je fais partie de la secte du tableur fou ^^).

Ne voyant rien venir, le Geek et moi avons fait un test il y a une semaine à J31. Comme il était négatif, logiquement, je me disais que « ça allait les faire venir ». Ben rien du tout oui !
J’ai donc fait un saut au labo à J35 (avec mon ordonnance de FIV2), ce qui m’a valu un <1ui cinglant.

Visiblement mes appâts à J1 (ie test pipi et prise de sang) ne suffisent pas, puisque je n’ai aucun signe d’un quelconque débarquement. Et comme je n’ai eu aucun monitorage, je n’ai pas la moindre idée de ma date d’ovulation (on s’habitue à son petit confort, que voulez-vous).

Ce qui me rend triste, c’est qu’à cause de ce putain de cycle à rallonge, FIV2 bis n’aura pas lieu en 2013. Le centre planifie les dernières ponctions pour le 17 décembre, alors même si mon J1 arrive demain, c’est mort pour caler le cycle de blocage et le cycle de stimulation.

Nous avons rdv avec le Dr Éprouvette le 18 après le MSOME du Geek. J’espère que mon J1 aura fait son apparition d’ici là, sinon, je ne sais pas trop ce qui m’attends……..