Je sens que ça va être long…

Dans mon dernier article, je vous disais qu’un arrêt me pendait au nez. Néanmoins, je n’aurais jamais imaginé que lors du dernier rendez-vous, il y a 15 jours (celui du 4eme mois je crois), la gynécologue déciderait comme ça, brusquement, de m’arrêter !

Par stupidité acquis de conscience professionnelle, j’ai demandé à pouvoir finir ma semaine de boulot (nous étions lundi soir). Elle me l’a accordé en me disant de me ménager. J’ai donc appelé mon boss en rentrant à la maison pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

Bon, je vais être sincère, ces derniers jours de boulot se sont très mal passés. Soupe à la grimace et réflexions en permanence…
Mais j’ai tenu bon et je l’ai prévenu que, le vendredi, je ferais un petit déjeuner pour l’annoncer à mes collègues et leur dire au-revoir. Hé bien ce jour là, il ne s’est pas montré. Quelle maturité !!
Après plus de 2 ans de collaboration, je ne m’attendais pas à être traité comme ça…

Donc voilà, je suis à la maison depuis une semaine. Au pire, je pensais m’arrêter en août, c’est donc un sacré changement et je vais devoir me trouver des activités sympas (d’ailleurs, si vous avez des idées, je suis preneuse !) pour m’occuper jusqu’à octobre.

Je dors beaucoup, ce qui fait dire à la sage-femme que je récupère de ces derniers mois. Parce que j’ai droit à la visite d’une sage-femme une fois par semaine pour le moment :) Elle prends ma tension, on papote, elle nous fait écouter le coeur de Fergus, etc. D’ici un mois, on commencera les monitos à raison de deux fois par semaine.

La bonne nouvelle c’est que, ça y est, je sens enfin Fergus bouger !!

Jackpot : hypertension !

Je me fais trop très discrète ces temps-ci. Mais je vous lis, même si je ne commente pas toujours, encore cette vilaine peur d’être maladroite. Et puis, ma vie est redevenue nettement plus calme sans le marathon PMA alors ce blog sent un peu la poussière !

Même si tout se passe bien, il ne faut pas oublier que DNLP est toujours là, tapie dans l’ombre. Le verdict est tombé il y a 3 semaines, à l’occasion de ma première visite mensuelle officielle : hypertension.

Je vous épargne les allers-retours entre le gynécologue et la cardiologue mais avec une tension à 16/8, j’ai été immédiatement mise sous traitement (Aldomet 250mg pour celles qui connaissent). Cette hypertension explique la fatigue qui me colle à la peau et dont je n’arrivais pas à me défaire…

Maintenant, nous ne savons pas si quand je vais être arrêtée mais tout le monde s’accorde à dire que je ne tiendrais pas jusqu’à mon congé maternité, qui est prévu pour début septembre. Entre la fatigue, la chaleur, les trajets et le stress, je crains de leur donner raison bientôt.

Et comme je n’ai pas encore de remplaçant(e), ça me stresse un chouilla, même si Fergus reste notre priorité absolue !

Heureusement, tout n’est pas noir ! Nous profitons de notre maison et des innombrables travaux à effectuer, nous commençons à imaginer la décoration de la petite chambre qui sert de débarras pour le moment, bref, ça roule :)

Dans un mois, s’il est coopératif, nous saurons enfin si Fergus est un garçon ou une fille, j’ai hâte !!