C’est presque une histoire de famille

J’ai découvert récemment et avec beaucoup de tristesse qu’une de mes cousines essayait de faire un bébé avec son mari depuis 2 ans. Après une fausse-couche précoce, juste avant leur mariage, et une expatriation, ils commençaient sérieusement à se poser des questions.

C’est une grosse dispute qui nous a finalement amené à aborder le sujet.

Comme ils sont rentrés en France à Noël, elle en avait profité sur mes conseils pour rendre visite à sa gynéco pour obtenir un vrai bilan hormonal (elle a 36 ans) et faire réaliser un spermogramme à monsieur. Résultats, tout va bien de son côté mais du côté de son mari, patatras, le diagnostic est le même que pour nous : oligozoospermie et tératozoospermie.

Aujourd’hui, je l’ai aidé à trouver une clinique PMA dans son pays d’accueil et elle a son premier rendez-vous avec un spécialiste à la fin du mois.

J’espère de tout cœur que leur bébé sera conçu cette année.

17 réflexions au sujet de « C’est presque une histoire de famille »

  1. Le désir d’enfant & surtout la période « essai-bébé » est qqch de très intime, personnel… Cela est encore plus « tabou » lorsqu’on n’y arrive pas. Je crois qu’il y a une profonde souffrance & p-être une honte de ne pas y arriver (je me trompe p-être).
    P-être que si on en parlait davantage, cela serait moins sensible & les discussions se feraient moins ds l’éclat.
    C’est un injustice, mais il n’y a pas vraiment de responsable & je crois que c’est cela qui est sans doute difficile à porter.
    Allez, des bébés 2013-2014 pour vous !!!
    Des bisous

    1. Oui, c’est vrai, le désir d’enfant est quelque chose d’intime pour un couple. Et devoir recourir à quelque chose d’aussi impersonnel que la médecine pour voir ce rêve se concrétiser est quelque chose de profondément douloureux.
      Je crois qu’on en parle peu car les gens ont peur, comme si l’infertilité pouvait être contagieuse !
      Merci en tout cas.
      Bisous

  2. oh, je sais trop ce qu’elle peut ressentir, apres 3 ans d’attente, de traitement, ma princesse est arrivée!

    Mais c’est vrai que c’est le parcours du combattant!!
    Courage et le plus important, c’est de toujours y croire…
    bisous

  3. J’espère pur eux aussi…
    Dans ma famille, ma tante et mon oncle sont passés par la PMA. 10 ans et bcp de IAC et FIV plus tards, ils ont 3 enfants. Je leur ai parlé de nos soucis parce que j’avais besoin de conseils à propos des gynécos. Mais derrière, ils ne m’en ont jamais reparlé, jamais un petit geste de partage de ce chemin compliqué, ou un petit mot d’encouragement. J’avoue que je ne comprends pas très bien…

    1. Je comprends que le manque d’empathie de ton oncle et de ta tante puisse te paraître étrange. Peut-être veulent ’ils oublier ce moment douloureux de leurs vies. Ou peut-être n’ont ’ils pas perçus ton besoin de soutien. Difficile à dire malheureusement :(
      A vrai dire, c’est assez étrange mais je suis en même temps heureuse de pouvoir partager ça avec ma cousine et en même temps, ça me dérange un peu…

  4. Bonsoir Kaellie. Ton article me parle, parce qu’on a failli avoir recours à la PMA depuis l’étranger. Et finalement, on s’est dit qu’on aurait envie d’être en terrain connu, sans rajouter trop d’inconnu dans ce parcours si difficile, alors on est rentrés en France et, au lieu de repartir à l’étranger, on reste et on fait un bébé. Ca doit être très dur pour ta cousine; on est seule en PMA mais en étant expatriée, ouahou.
    Je souhaite le meilleur à ta cousine et à toi.

    1. Bonjour Mastacloue, bienvenue sur mon blog :)
      Merci pour ton témoignage. Effectivement, ce n’est pas facile pour eux de faire ça à l’étranger. Même s’ils sont dans un pays réputé pour la qualité de ses soins, il reste des barrières culturelles et linguistiques.
      A priori, le centre que je leur ai trouvé est assez réputé chez les expats ; j’espère que ça se passera bien !

  5. Je vois tout à fait ce que tu veux dire par affaire de famille, on est très nombreux dans ma famille proche a être touchés plus ou moins fortement : Ma belle-sœur (elle n’a plus qu’une trompe) et son mari (oligozoospermie et tératozoospermie), mon mari (cryptozoospermie sévère) et moi (ovaires multifolliculaires) , ma sœur (Glaire cervicale de très mauvaise qualité) et son mari (nécrospermie) … Dans le genre, on est gâtés…

    Mais ma belle-sœur est maman 2 fois, nous avons eu Jenna et m’a sœur a appris il y a 2 jours qu’elle était enceinte… Faut pas désespérer, c’est long, mais les bébés miracles ça existe, moi j’y crois ! Je vous souhaite à toutes les 2 une bonne nouvelle très vite. Bises

    1. Effectivement, on pourrait penser que le sort s’acharne sur ta famille. :(
      Malheureusement, l’infertilité touche de plus en plus de couples et il va être très difficile de remonter la pente.
      Félicitations pour ta sœur, c’est une super nouvelle en tout cas :)
      Oui les miracles existent <3
      Bises

  6. C’est adorable de ta part de les épauler. Je souhaite à la famille au moins 2 bébés cette année alors !
    Sinon, de notre côté on s’était penché sur la pma à l’étranger. Mon conjoint cherchant un taf’ à l’étranger (les joies de la recherche), on pensait partir ensemble. Puis, ayant commencé la pma ici, finalement on restreint les pays possibles (en UE et non plus ailleurs) afin que je puisse rester ici et que lui ne soit pas loin. Le projet n’a pas encore abouti, mais on l’espère fort (oui, c’est bizarre de dire qu’on espère se séparer et faire un bébé à distance… mais on s’adapte à notre choix). J’espère qu’elle pourra trouver une structure pma qui leur convienne et que les mois à venir seront pleins d’espoirs devenus réalités !

    1. Y’a pas à dire, les Pmettes on est quand même de sacrément adaptables !!
      Merci en tout cas, j’espère que le projet bébé se concrétisera aussi pour vous, et rapidement, pour que vous puissiez éviter le célibat géographique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.