La pilule, Martin Winckler et moi

Je prends la pilule depuis l’âge de 14 ans, suite à l’ablation d’un énorme kyste ovarien (pour vous donner une idée, il faisait 120cm3, la taille d’un pamplemousse quoi). Alors certes, je l’ai arrêté depuis que l’opération « si on faisait un bébé » est enclenchée mais ça ne m’a pas empêché de tilter face à l’actuel scandale des pilules de dernières générations. Parce que toutes ces jolies boites que l’on voit à la télé, je les ai eu à un moment ou un autre sur ma table de chevet.

Et soyons honnêtes, le boulot des journalistes n’est pas de nous rassurer mais bien de faire de l’audience. Donc on tient des propos apaisants à l’heure de la grande messe du 20h, mais on instille quand même savamment une pointe d’angoisse dans tout ça. Il faut dire que, malheureusement, la pilule est présentée chez nous comme la panacée universelle donc le nombre de nanas potentiellement concernées est quand même très important.

Alors quand j’ai vu que Martin Winckler avait pondu un article sur le sujet, avec de vraies réponses dedans, je me suis dit que j’allais le partager avec vous parce que je crois qu’être informé, c’est être capable de faire des choix éclairés.

Vous prenez une pilule contraceptive et vous êtes un peu inquiète. Je le comprends.

Afin que vous ne soyez pas obligée de lire toute la presse consacrée aux pilules de 3e et 4e génération pour vous faire une idée de ce qui se passe, voici un résumé de ce qu’il faut savoir et faire en pratique, pour savoir si vous en prenez une, et savoir si vous devez ou non en changer.

Comme nous y invite très justement le Planning Familial, il ne s’agit pas de diaboliser toutes les pilules et d’en faire une question de « spécialistes », malgré le bruit que provoque le débat actuel sur les pilules de 3e et 4e génération. Toutefois, la pratique plus que désinvolte d’un trop grand nombre de médecins leur a fait oublier que certaines pilules ne devraient pas être prescrites comme première contraception.

Vous pouvez lire l’article en entier ici : Je prends une pilule de 3e ou 4e génération. Dois-je l’arrêter ? Puis-je la poursuivre ? 

D’ailleurs, avec le Geek, on se posait la question de l’opportunité de reprendre la pilule après notre premier bébé ; affaire à suivre !

9 réflexions au sujet de « La pilule, Martin Winckler et moi »

  1. j’ai jms eu de pilule de 3eme et 4eme générations…
    quoi qu’il en soit, c’est très clair dans ma tête, le jour où ENFIN bébé 1 arrivera, je ne la reprendrai pas…
    J’espère que tu vas bien :-)
    Bises

  2. Quand ma mère a eu un cancer du sein s est posé la question est ce que je continue la pilule (2ème génération) . J ai vu bon nombre de médecins qui m ont dit de la continuer car elle diminue le risque de cancer de l ovaire et de l endomètre (en inhibant l ovulation) et pour le cancer du sein même les grands spé en savent trop rien … Donc je l ai continue et au total j l ai prise 10 ans . Si on a un bébé je la reprendrai et même en continue car je la tolérais très bien avant son arrêt. Mais bon je parle de la 2ème génération les autres j ne m suis pas penchée dessus mais l implant j n l supporte pas (j ai tenu avec 6 mois) et le stérilet no way donc il reste pas grand chose ;-)

    1. Merci pour ton témoignage ma Sophie. J’espère que ta maman va bien.
      Effectivement, la pilule a beau avoir des inconvénients, elle a aussi des avantages, dont la diminution du risque de certains types de de cancer.
      Pour ma part, j’ai aussi essayé le stérilet et ça c’est moyennement passé mais je crois que je retenterais !!

  3. J’ai pris la pilule pendant des années… et l’arrêt des hormones m’a fait tellement de bien que je n’envisage en aucun cas d’y revenir!
    Stérilet cuivre, libido retrouvée, humeur sans sautes et douleurs de régles terribles enfin réduites (LE truc que les docs promettent pour la pilule en fait).
    Et plus le stress de l’oubli…

    1. C’est vrai que je m’aperçois au fur et à mesure que pas mal de choses ont changés depuis que j’ai arrêté la pilule, dont ma libido. Par contre, pas de bol, ça m’a fait découvrir les douleurs de règles ^^
      Je pense que je réessayerais le DIU en cuivre :)

  4. Bonne chance pour le bébé! Je pense toujours que les scandales naissent de la désinformation, et du manque de compétences de certains médecins qui ne suivent pas assez leurs patientes, mais il est vrai que certines pilules ont leurs mauvais côtés !

    1. Merci Diane :)
      Effectivement, la désinformation est une des plaie de notre époque, pourtant si connectée.
      Chaque femme devrait pouvoir choisir SA contraception idéale et non pas faire comme tout le monde en prenant la pilule.

  5. Pendant des années, je ne savais même pas qu’il existait d’autres moyens de contraception (tout aussi, voir plus, efficace) que la pilule. Depuis que je suis passée au stérilet ma vie a littéralement changé !!

    Mieux dans mon corps… et surtout dans ma tête!

    Btw, j’aime beaucoup les articles de Martin :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.