Boris, The Doudou

Toujours pas de squatteur de nombril à signaler mais, à cause de Bérangère et plus particulièrement de son article sur la très jolie chambre de son petit Sacha, j’ai grave craqué sur un doudou de la boutique Koré & Co (A Little Market).

Ni une, ni deux, après concertation avec mon Geek, nous avons décidé qu’il fallait immédiatement adopter ce joli lapin étoilé !!

Boris est donc le premier truc de « bébé » à pénétrer chez nous. <3

lapin-doudou-boris

 

La famille s’agrandit…

Au tout début de notre vie commune, le Geek et moi avions craqué pour une petite minette noire et blanche à la SPA. Elle avait déjà un peu plus d’un an et avait été maltraitée. Nous étions alors heureux de lui offrir une vraie famille, avec une tonne d’amour rien que pour elle. Alors quand un chauffard nous l’a enlevé en début d’année, le choc a été immense pour nous deux.

Depuis, la maison était bien vide mais je n’étais pas prête, chaque visite à la SPA se finissant dans les larmes. J’étais en colère et je me sentais coupable.

Et puis, il y a 3 semaines, une petite minette tigrée a léché mes doigts à travers les barreaux de sa cage. Alors je l’ai prise dans mes bras et nous sommes rentrés à la maison, tous les trois.

Princesse Miaou

Sois la bienvenue dans notre famille S. !!

Je suis persuadée que, depuis la Paradis des Chats, P. veille sur toi. <3

Le Geek veille…

Dialogue entre amoureux à l’heure du café :

Tu n’as pas rempli ta courbe aujourd’hui ?

Non j’ai oublié de prendre ma température ce matin.

Dommage, j’aime bien savoir où on en est.

Première fois que j’oublie. Mais le rappel à l’ordre du Geek m’a touché, moi qui ai parfois l’impression (fausse je le sais pourtant), que ça ne l’intéresse que moyennement.

Rdv avec une Sage-Femme quand on est Nullipare

Comme j’en ai parlé ici, je tenais à vous raconter mon rdv avec la sage-femme libérale et son étudiante parce que vraiment, j’ai été conquise et j’ai décidé que c’était ce genre de suivi que je voulais pour quand je serais enceinte. Et accessoirement pour le reste de ma vie de femme, vu que les gynécos humains, compétents et disponibles ont tendance à disparaître…

J’en profite pour rappeler que « l’exercice de la profession de sage-femme peut comporter la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique ». Toutes les infos sont ici.

D’abord, j’ai été ravie de constater qu’en appelant le vendredi après-midi, la sage-femme que j’ai eu au téléphone m’a proposé un rdv le lundi suivant, et non pas plusieurs semaines ou mois plus tard. Quand on connait les délais d’attente pour obtenir un rdv avec un gynécologue de ville (remember : 2 mois pour une urgence avec la gynéco qui me suis depuis presque 17 ans), c’est plus qu’appréciable !

Et puis, il faut que je vous parle de l’ambiance du cabinet, parce que quand, comme moi, on a la phobie des lieux médicalisés, c’est hyper important !!

Donc, dans la salle d’attente, il y a un grand panneau d’affichage avec tout plein d’informations sur l’allaitement, le portage et les couches lavables (déjà, ça parle fortement à la sale hippie-bobo-bio que je suis). Ensuite, quand on rentre dans le cabinet proprement dit, on découvre une grande pièce claire, décorée avec des photos de bébés. Il y a juste un bureau avec deux chaises et un grand canapé moelleux, couvert de coussins et de bébés en plastiques. Il y a aussi un mannequin qui porte une poupée dans une écharpe JPMBB et un ballon. A vrai dire, ça ressemble plus à un salon confortable qu’à un bureau de consultation. On s’attends presque à s’installer pour prendre un café avec une copine.

Donc je m’assoies, on se présente et la sage-femme me demande l’autorisation de garder son étudiante (j’ai accepté bien entendu). Là, on discute, elle remplit mon dossier, me pose des questions sur moi, mon vécu gynécologique, mon compagnon et notre désir de bébé. Elle pose un diagnostique dont je ne tiens pas vraiment à parler pour le moment mais qui sera confirmé par les analyses. Bref, je pleure un peu, elles sont à l’écoute, prévenantes et douces. Enfin, la sage-femme me propose de m’examiner et j’accepte, vu que j’ai mal et un peu peur.

La salle d’examen est toute petite et très bien aménagée. Je suis étonnée, il y a bien une table d’examen contre le mur, mais pas d’étriers. L’étudiante n’assistera pas à l’examen car la salle est vraiment petite. La sage-femme me demande d’enlever le bas puis je monte sur la table. Elle pose un coussin entre ma jambe repliée et le mur, s’assoie latéralement sur la table avec moi et me fait poser l’autre jambe repliée aussi sur un coussin, posé sur sa cuisse (je ne sais pas si la position est facile à visualiser mais en tout cas, c’était nettement plus confortable et moins « j’offre mon intimité à tout vent » que la position gynécologique classique). A mon grand étonnement, elle me demande si je suis prête et si elle peut m’examiner !

Je ne sais pas vous, mais aucun gynéco ne m’a jamais demandé la permission et je trouve ça formidable. J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que, pendant l’examen, elle prenne le temps de me parler, de me regarder et de me demander régulièrement si tout va bien. Je vous dis, le pays des Bisounours existe !

Bref, la consultation aura duré plus de 45min et j’ai payé 17€, intégralement remboursé par la sécu et par ma mutuelle. Quand je pense que ma gynéco prends 30€ pour à peine 20min de consultation, je trouve cette disparité effarante. Petit bonus, cette sage-femme a pris la peine de m’appeler à deux reprises pour prendre de mes nouvelles et discuter de mes résultats. Chose que n’a jamais fait ma gynéco, même après mon opération. Anyway.

Tout ça pour vous dire que j’ai trouvé une forme de suivi qui me convient et une personne en qui je peux avoir confiance. Donc n’hésitez pas à faire appel à une sage-femme si votre gynéco n’est pas disponible ou si vous souhaitez un autre type de suivi, avant, pendant et après la grossesse.

Bon plan #1 Guide du massage femmes enceintes et allaitement (gratuit)

Saviez-vous que la marque Weleda (cosmétique bio) édite un chouette petit guide gratuit sur le massage pendant la grossesse et l’allaitement ?

Beaucoup de femmes redécouvrent leur corps avec l’expérience de la maternité. Véritable source de confort et de bien-être, le massage est une merveilleuse occasion d’harmoniser la conscience des différentes parties du corps et de trouver un équilibre entre les tensions et les forces de vie qui se rencontrent au coeur de ce corps de femme nouvellement habité.

Au sommaire :
Bienfaits des massages lors de la grossesse et de l’allaitement
Le massage des seins
Le massage du ventre
Les vergetures
Conseils d’hygiène de vie
Le massage du ventre
Le massage des hanches et des fesses
Le périnée au coeur de la féminité
Exercices de prise de conscience du bassin
Exercices de prise de conscience des orifices périnéaux et de leurs sphincters
Le massage du périnée
Questions sur le massage du périnée
Les massages du sein durant l’allaitement
Qu’est-ce que le sein ?
Comment se maintient-il ?
Comment se produit le lait ?
Règles d’or de la mise au sein
Hygiène de vie et allaitement
Quel massage pour quelle situation ?

Vous pouvez soit le télécharger en pdf ici, soit le commander gratuitement en format papier ici. Petit bonus, avec mon exemplaire papier, j’ai reçu un échantillon de l’huile spécial allaitement ainsi qu’un sachet de tisane galactogène.

Résumé des épisodes précédents…

Oui donc c’est bien beau de pleurnicher en vous disant que bébé ne vient pas mais si je ne vous dis pas où nous en sommes vraiment, ça va être dur de compatir (je rigole hein, j’ai surtout besoin de causer, pas de me faire plaindre).

Donc, j’ai arrêté la pilule en août 2011. Toute contente, je l’annonce à ma généraliste (vu que je suis fâchée avec ma gynéco pour cause de chantage à la pilule) qui me prescrit de la vitamine B9 (acide folique pour les noobs) ainsi que le sacro-saint duo toxoplasmose et rubéole. Et là, catastrophe, mes taux montrent une magnifique contamination en cours. Hé oui, le petit symptôme grippal de la semaine précédente, c’était ça.

D’ailleurs, au sujet de la toxoplasmose, des chats et de la grossesse, je vous invite à lire d’urgence (et à faire tourner) cet article d’utilité publique du Dr Fourrure : Toxoplasmose, foutez la paix aux chats !

Bref, nous sommes en septembre 2011 et à peine commencé, nos essais doivent cesser, le temps de faire d’autres analyses. Je ne vous raconte pas à quel point nous étions ra-vis de devoir porter du plastique, if you see wath I mean… D’ailleurs, contrairement à une croyance populaire assez ancrée, je n’ai pas été contaminée par ma défunte Princesse Miaou <3 , mais bien parce que j’aime ma viande bleue, voire qui bouge encore.

Heureusement, tout va bien au second round et j’ai donc la chance de faire partie du club assez fermé des nanas immunisées contre la toxo (et la rubéole aussi, donc c’est cool).

A partir de là, commence la longue attente du fameux « +++++ » dont on parle sur les forums de gonzesses.

Mes cycles ne sont pas du tout réguliers, de 25 à 37 jours, ce qui nous permets d’avoir des surprises tous les mois (youhou quoi) et de faire la fortune de notre pharmacien.

Entre temps, j’ai quelques soucis dit « féminins » et j’essaye de reprendre contact avec mon ancienne gynéco (je prends sur moi en me disant que bon, elle me suit depuis que j’ai 14 ans). Pour une urgence, c’est 2 mois d’attente. Voilà voilà. Heureusement, je découvre un cabinet de sages-femmes libérales à 5min à pied de chez moi. J’appelle le vendredi soir et j’ai un rdv pour le lundi soir. Oui, tu as bien lu.

Saviez-vous que « l’exercice de la profession de sage-femme peut comporter la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique » ? Toutes les infos sont ici.

Et là, franchement, je découvre un autre monde. Déjà, la sage-femme me demande l’autorisation avant de m’examiner et, surtout, la position d’examen n’a rien à voir avec celle à laquelle je suis habituée depuis l’adolescence. C’est un rêve éveillé en fait !! Bon, je raconterais ça une autre fois, ça vraiment mérite un post à part entière.

Mais voilà, j’ai 31 ans, le Geek 32, et au bout de 11 cycles, je partage mes interrogations avec une copine Doula qui m’oriente alors vers sa gynéco. Qui peut me recevoir 10 jours après (oui, là aussi tu as bien lu : les Bisounours existent !).

Je me pointe donc au rdv avec les analyses prescrites par ma généraliste (que j’adore, on parle Moon-Cup ensemble et tout ^^) qui sont plutôt pas mal mais incomplètes au goût de la nouvelle gynéco. On discute plus d’une heure, elle regarde mes courbes (oui, j’ai craqué et je fais des courbes de températures depuis quelques mois) et me conseille déjà d’arrêter l’acide folique. On se met d’accord sur 3 choses : je dois faire un bilan hormonal plus poussé, je dois passer une hystérosalpingographie (c’est à dire une radiographie poussée des trompes et de l’utérus)  et le Geek va devoir aussi donner de sa personne (au sens propre tu t’en doutes).

Franchement, ça m’a quand même un peu secoué tout ça. Mais j’étais surtout soulagée qu’un professionnel légitime nos interrogations (et pas, « revenez dans 1 an »).

Donc en gros, tout ça pour dire que mes analyses sont nickels (j’ai juste une carence en vitamine D, étonnant en vivant dans le sud), mon hystéro est nickel aussi (je ne remercierais jamais assez Sophie pour ses conseils et son soutien) et nous attendons les résultats du Geek avec fébrilité.

Ha si, tiens, aujourd’hui, je suis au 32ème jour de mon 12ème cycle. La phase chiante quoi, celle où tu attends…

11 mois, 2 semaines et 6 jours…

Il y a maintenant 11 mois, 2 semaines et 6 jours que mon amoureux, affectueusement surnommé le Geek, a prononcé la phrase que j’attendais « et si tu ne prenais pas ta pilule ce soir ? »

Et depuis, il s’est passé pas mal de choses dans nos vies mais rien dans mon ventre.

Ce blog a donc vocation à être une sorte d’exutoire car, notre entourage n’étant pas au courant, je me sens parfois bien seule face à nos attentes et nos doutes.

Alors bienvenu chez moi, ne faites pas gaffe au bazar, je mets toujours un peu de temps à déballer les cartons ! ^^