Bienvenue dans le monde merveilleux des grossesses à risques

Avec l’hypertension, j’avais mis un petit pied timide dans la catégorie « grossesses à surveiller » avec des rendez-vous mensuels chez la cardiologue, des auto-mesures tensionnelles 3 fois par jour et des visites hebdomadaires des sages-femmes. Depuis 3 jours, j’ai définitivement basculé dans la catégorie au-dessus, celle des « grossesses à risques ». Merci à cette saloperie d’HGPO qui a révélé un diabète gestationnel !!

A mon suivi habituel, on rajoute donc une visite supplémentaire des sages-femmes par semaine avec monitoring, des rendez-vous mensuels avec une diététicienne et avec une diabétologue, plus des échos intermédiaires pour vérifier la croissance de Fergie et, cerise sur le cupcake, six glycémies capillaires par jour. Moi qui pensais en avoir terminé avec les piqûres, me voilà à me balader avec un « lanceur de fléchettes » ^^

Pourtant, j’ai pris moins de 5kg à la veille de ma 27ème SA (ouais bon, soyons honnête, je partais quand même avec du rab made in PMA), je ne fais pas énormément d’écarts, ma glycémie à jeune en début de grossesse était nickel, bref je pensais passer au-travers. Mais c’était sans compter sur l’hérédité, of course. Alors merci maman pour l’hypertension et merci mamie pour le diabète :D

A priori, si Fergie ne se décide pas avant, je serais déclenchée début octobre. Enfin ça, si c’est si et seulement si j’arrive à maîtriser ma glycémie. Dans le cas contraire, ce sera insuline et déclenchement possible dès mi septembre. Autant vous dire qu’après avoir du dire adieu à mon rêve d’AAD, je l’ai mauvaise à l’idée que mon accouchement physio me passe aussi sous le nez !!

J’ai la chance, le bonheur immense d’être enceinte d’une petite fille en bonne santé. Mais merde, DN, t’es vraiment une salope ! Tu ne nous en pas assez fait baver avant, faut que t’en rajoutes une couche ?! Je pense à toutes les copines qui se battent encore pour y croire un tout petit peu, à celles qui sont alitées, avec des hématomes, des décollements, des MAPs et que sais-je encore !

Bon, il ne faut pas que je m’énerve trop, ce n’est pas bon pour ma tension ^^

Dans un registre plus léger, nous avons commencé à vider la chambre de mademoiselle (enfin le Geek vide, moi je fais chef de chantier ^^) et à faire quelques achats. Malgré la super liste de Céline, nous ne sommes pas hyper organisés (un comble vu mon métier) et elle a déjà quelques vêtements mais pas encore de lit :D

Sinon, nous avons réussi à réduire notre short-list à 22 prénoms, autant vous dire qu’il y a encore pas mal de boulot !! Par contre, nous avons d’ors et déjà choisi le nom de famille de Fergie. Elle portera celui de son papa, ce qui a mis un léger froid lors de la petite fête que j’avais organisé pour annoncer son sexe aux futurs grands-parents. J’ai été assez maladroite, je le reconnais, mais ils n’avaient qu’à pas tous me gaver, na !

Je vous donnerais plus de nouvelles à la fin du mois après l’écho de croissance et les rdvs avec la diététicienne et la diabétologue :)

Où il est question de cervelet, de rachis et d’appareil génital…

Aujourd’hui, à 23SA tout pile, c’était donc le jour tant attendu de l’écho morpho !!

Dans la salle d’attente, le Geek et moi sommes fébriles mais le Docteur vient nous chercher rapidement. Elle nous accueille dans son cabinet et nous demande si nous sommes d’accord pour que son étudiante participe. Comme nous n’y voyons pas d’inconvénients, on s’installe tout de suite, moi sur le fauteuil d’examen, le Geek à mes côtés.

Elle pose le gel froid, la sonde et, magie de la technologie, Fergus apparaît à l’écran. Enfin, soyons honnêtes, des trucs pas très identifiables pour le commun des mortels apparaissent à l’écran ;)

L’échographiste repère immédiatement THE détail que nous attendons avec impatience et nous demande si nous voulons connaître le sexe de notre bébé. Ho que oui !!! :D Mais vous allez devoir attendre, je vous raconte le reste d’abord ^^

Bébé n’est pas hyper coopératif !! Sa position en siège et dos à nous ne facilite pas les choses. Heureusement, le médecin peut quand même prendre toutes les mesures nécessaires. Nous voyons passer son cerveau, ses reins, sa colonne, sa vessie, etc. Elles portent une attention toute particulière au cœur, surtout que c’est le but du mémoire de l’étudiante si j’ai bien compris. Nous avons donc droit à des commentaires incompréhensibles mais qui semblent satisfaire les deux professionnelles. L’échographiste nous dit que notre bébé, en tant que bébé en pleine forme, servira de témoin par rapport à des bébés plus petits. Elles poursuivent leurs mesures, toutes plus rassurantes les unes que les autres (à la fin, l’étudiante prendra la main pour reprendre quelques mesures, histoire de comparer leurs points de vue).

Petite anecdote, nous avons droit à un beau pipi en direct live ^^ Elles essayeront bien de nous avoir un beau profil en 3D mais aïe, c’est moche avec un bébé qui fait la gueule ! lol !

A cause de mon hypertension, l’échographiste porte une attention toute particulière au poids de Fergus mais, surprise, on est loin du petit bébé attendu ! Notre cacahuète pèse environ 600g, ce qui la place dans le 80ème percentile !! Malgré le poids de la bestiole, on prends quand même rdv dans 1 mois pour une écho de contrôle de la croissance. Better safe than sorry comme dit mon Geek.

On finit tout ça par une petite écho rapide de mon col demandé par la sage-femme à cause des douleurs au bas-ventre que je me trimbale depuis une dizaine de jours maintenant. RAS, col parfait à 49mm.

Et maintenant, je suis heureuse de vous annoncer que Fergus devient Fergie !! Nous attendons une petite fille <3 <3 <3

Je sens que ça va être long…

Dans mon dernier article, je vous disais qu’un arrêt me pendait au nez. Néanmoins, je n’aurais jamais imaginé que lors du dernier rendez-vous, il y a 15 jours (celui du 4eme mois je crois), la gynécologue déciderait comme ça, brusquement, de m’arrêter !

Par stupidité acquis de conscience professionnelle, j’ai demandé à pouvoir finir ma semaine de boulot (nous étions lundi soir). Elle me l’a accordé en me disant de me ménager. J’ai donc appelé mon boss en rentrant à la maison pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

Bon, je vais être sincère, ces derniers jours de boulot se sont très mal passés. Soupe à la grimace et réflexions en permanence…
Mais j’ai tenu bon et je l’ai prévenu que, le vendredi, je ferais un petit déjeuner pour l’annoncer à mes collègues et leur dire au-revoir. Hé bien ce jour là, il ne s’est pas montré. Quelle maturité !!
Après plus de 2 ans de collaboration, je ne m’attendais pas à être traité comme ça…

Donc voilà, je suis à la maison depuis une semaine. Au pire, je pensais m’arrêter en août, c’est donc un sacré changement et je vais devoir me trouver des activités sympas (d’ailleurs, si vous avez des idées, je suis preneuse !) pour m’occuper jusqu’à octobre.

Je dors beaucoup, ce qui fait dire à la sage-femme que je récupère de ces derniers mois. Parce que j’ai droit à la visite d’une sage-femme une fois par semaine pour le moment :) Elle prends ma tension, on papote, elle nous fait écouter le coeur de Fergus, etc. D’ici un mois, on commencera les monitos à raison de deux fois par semaine.

La bonne nouvelle c’est que, ça y est, je sens enfin Fergus bouger !!

Jackpot : hypertension !

Je me fais trop très discrète ces temps-ci. Mais je vous lis, même si je ne commente pas toujours, encore cette vilaine peur d’être maladroite. Et puis, ma vie est redevenue nettement plus calme sans le marathon PMA alors ce blog sent un peu la poussière !

Même si tout se passe bien, il ne faut pas oublier que DNLP est toujours là, tapie dans l’ombre. Le verdict est tombé il y a 3 semaines, à l’occasion de ma première visite mensuelle officielle : hypertension.

Je vous épargne les allers-retours entre le gynécologue et la cardiologue mais avec une tension à 16/8, j’ai été immédiatement mise sous traitement (Aldomet 250mg pour celles qui connaissent). Cette hypertension explique la fatigue qui me colle à la peau et dont je n’arrivais pas à me défaire…

Maintenant, nous ne savons pas si quand je vais être arrêtée mais tout le monde s’accorde à dire que je ne tiendrais pas jusqu’à mon congé maternité, qui est prévu pour début septembre. Entre la fatigue, la chaleur, les trajets et le stress, je crains de leur donner raison bientôt.

Et comme je n’ai pas encore de remplaçant(e), ça me stresse un chouilla, même si Fergus reste notre priorité absolue !

Heureusement, tout n’est pas noir ! Nous profitons de notre maison et des innombrables travaux à effectuer, nous commençons à imaginer la décoration de la petite chambre qui sert de débarras pour le moment, bref, ça roule :)

Dans un mois, s’il est coopératif, nous saurons enfin si Fergus est un garçon ou une fille, j’ai hâte !!