Game Over {25}

Aujourd’hui, je devais commencer le Synarel en vue de FIV#2.

Sauf que DNLP aime bien se foutre de notre gueule rigoler et que ce matin, à la place de J22, c’est J1 qui s’est annoncé. Alors là, un cycle de 21 jours, elle ne me l’avait encore jamais fait !! O_o

Je vous laisse imaginer l’état de la maisonnée ce matin, à l’idée que le Dr Éprouvette décide de repousser la FIV. Heureusement, le Synarel peut aussi être utilisé en protocole long avec une première prise à J1. Ouf !

Me voilà donc avec un protocole qui débute plus tôt que prévu ; espérons pour le meilleur :)

2 ans et des poussières…

Aujourd’hui, ça fait 2 ans que le Geek m’a demandé d’arrêter la pilule.
Demain, je dois commencer le traitement qui sonnera le top départ de notre deuxième et espérons dernière FIV.

Je suis déçue et triste. Mais aussi amoureuse et combative !
Alors j’ai décidé qu’on allait passer une chouette journée en amoureux : des moments de farniente, la piscine bien fraiche qui nous attends, un bon repas, une belle balade, des câlins et des mots doux, des fous rires et des grimaces.

Mais pas de larmes. Pas aujourd’hui.

Je voulais vous dire que, sans vous, copines de galère, ces deux dernières années auraient été bien plus difficiles à traverser. Merci pour votre soutien et votre amitié <3

Quelques nouvelles du front

Hello les filles !

Tout d’abord, je suis désolée d’avoir déserté pendant quelques jours mais j’avais bien besoin d’un break. J’ai passé ces derniers jours à bouquiner et à me faire une rétrospective Doctor Who en me gavant de pop-corn.

J’ai repris le travail assez vite finalement mais ma santé n’est pas terrible-terrible. Ce vendredi, ma tension était remontée à 16-9. Je suis fatiguée et un peu inquiète parce qu’en 12 jours de suivi, je ne suis que rarement descendue en dessous des 14.
J’ai déposé mes résultats chez ma généraliste ce matin, j’attends qu’elle m’appelle pour décider de la suite…

Si on parle de DPO, je ne sais absolument pas où j’en suis. Mais je crois avoir ovulé vers J8 ce qui compromets grandement mes chances de pouvoir commencer le Synarel à J22 comme prévu. Affaire à suivre donc…

Et je viens d’apprendre que mon cousin passe tout à l’heure chez mes parents présenter sa fille (remember : grossesse non désirée découverte tard – aujourd’hui les parents les plus heureux du monde bien sûr). Si je suis tout à fait honnête avec moi-même, ça m’a fait mal d’entendre l’excitation dans la voix de ma mère pendant qu’elle me détaillait le petit ensemble à croquer qu’elle a acheté ce matin.
Finalement, je suis bien contente de ne pas pouvoir me libérer, je n’aurais pas à voir mes parents roucouler devant la petite…

Je suis une battante mais pas aujourd’hui…

J’ai craqué. Quand je me suis aperçue que mes larmes coulaient toutes seules hier matin sur le trajet du boulot, j’ai appelé ma généraliste. Elle m’a examiné, écouté et a décidé de m’arrêter quelques jours.

Parce que dans notre centre PMA, nous sommes très bien suivis mais personne ne prends soin de notre santé ; à part les prises de sang et les examens invasifs, personne ne s’est inquiété de savoir si j’allais bien. Et, visiblement, je ne vais pas bien, médicalement et psychologiquement parlant.

Officiellement, j’ai une otite. Officieusement, je pleure beaucoup trop et ma tension est mauvaise. Ma mère faisant de l’hypertension sévère, je suis très surveillée et là, j’ai atteint un niveau où l’alarme se déclenche.

En plus d’une prise de sang (encore une !!) pour vérifier tout un tas de trucs, dont la thyroïde, je dois surveiller ma tension quotidiennement pendant 12 jours. Mes parents m’ont apportés l’appareil qu’utilise ma mère et j’attends le Geek pour regarder comment on s’en sert.

Je suis fatiguée, moralement et physiquement. J’espère que ma tension va redescendre, je n’aime pas voir mon Geek inquiet et triste.

Ça ira mieux dans quelques jours, je le sais, je suis une battante mais là, j’avais besoin, comme une cocotte-minute, d’évacuer un peu de pression, de craquer tout simplement.

Game Over {24}

Malgré mon petit coup de triche, c’est mon J1 qui a encore gagné…

Je pense quand même que j’ai bien fait de prendre de la progestérone, parce que ça m’aura évité un cycle de 22 jours et que je devrais être -normalement- dans les clous pour la réouverture du labo et la reprise des biologistes pour la FIV #2

Finalement, je me dis que savoir que j’avais un follicule de 21mm à J8 ne m’aura apporté qu’un stress supplémentaire. Ce second cycle de pause se fera sans filets d’aucune sorte donc j’espère que je me prendrais un peu moins la tête à croire à un possible bébé couette.

Au programme de ce nouveau cycle, il y a quand même le Synarel à commencer à J22, avec 1 pulvérisation le matin et 1 le soir, à 12h d’intervalle. Et je suis censée voir le Dr Éprouvette le 22 août pour le premier monito de cette FIV #2 mais je pense qu’il faudra avancer le rdv de quelques jours pour que je sois entre J2 et J6. J’espère que ça se goupillera bien…

Week-end parisien

Ce week-end, j’ai abandonné mon Geek pour monter à Paris retrouver ma cousine et son mari, qui arrivaient de leur lointain pays (12h d’avion) pour les vacances.
Vous vous en souvenez peut-être, il s’agit de ma cousine qui avait des problèmes de fertilité et à qui j’avais recommandé une clinique et fourni la liste des examens à faire pour eux deux. Elle avait donc énormément insisté pour que je sois là et comme j’avais zappé pas mal d’événements familiaux ces derniers temps, j’ai dit oui.

Et me voilà donc, levée à l’aube et après 3h de train, à table, avec une partie de ma famille à entendre parler de la découverte de son allergie au glutamate et d’un parasite tropical qui l’avait rendu bien malade.
Et vous savez quoi ? Malgré la méfiance instinctive des pmettes, malgré mes doutes face à son insistance à me faire quitter ma province, j’ai gobé comme une débutante son histoire de parasite.

Bref, vous l’aurez compris, ma cousine est enceinte. De 4 mois. Et selon l’écho 4D de la semaine dernière, c’est une petite fille.

Bien sûr, je suis vraiment très heureuse pour eux mais j’ai quand même ressenti une pointe de jalousie. Et de la colère aussi.
Parce qu’à ce même moment, j’ai compris que TOUTE ma famille maternelle est au courant de notre situation ; merci à ma mère qui ne sait pas tenir sa putain de langue.

Donc j’ai pris sur moi pour sourire, pour ne pas gâcher leur joie. Et pour bien me faciliter les choses, il y avait aussi la femme de mon cousin, enceinte jusqu’aux yeux de leur 3ème (un C1, forcément).

Bon, je vous rassure, le week-end n’a pas été complétement moisi car j’ai eu la joie de rencontrer une copine ex-galérienne et son joli ventre <3
Ceci dit, j’ai loupé le défilé et le feu d’artifice, ça c’est nul ^^

Sinon, dans un registre plus terre-à-terre, je suis à J22 de ce premier cycle de pause. Sachant que j’avais un follicule de 21mm à J8, je pense que l’on peut estimer de façon correcte que je suis en DPO. Et comme je suis une tricheuse, j’ai commencé la progestérone à J15 (volontairement en plus, quelle maso !!), histoire de soutenir un chouilla ma phase lutéale et ne pas foutre en l’air tous mes jolis calculs pour FIV #2 ;)

Game Over {22}

Finalement, J1 a fait son apparition. Et il ne s’est pas privé de faire une entrée fracassante, lui d’habitude relativement discret !!

A priori, le Provames que je gobe matin et soir est bien responsable de ce léger retard. La secrétaire du Dr Éprouvette a été vraiment cool, à essayer de trouver des rendez-vous un peu partout dans la semaine pour que l’on puisse commencer dès que possible.

Sinon, je dois bien avouer que je suis un chouilla déçue, comme quoi, l’espoir d’un bébé couette reste quand même chevillée au corps un moment…

Game Over {20}

Après un agaçant jeu de cache-cache (à base de spottings – grande première chez moi) et avec 4 jours d’avance, mon J1 est de retour.

Pour être tout à fait honnête, même si cette pause -voulue et nécessaire- m’a fait du bien au moral, elle m’a aussi un peu pesé. En effet, malgré la fatigue et le stress de la PMA, j’étais impatiente de retourner dans l’arène et d’entamer le parcours vers notre 4ème IAC.

Sauf contre-ordre, ce sera d’ailleurs la dernière, car le Dr Eprouvette et la biologiste ne tiennent pas à pousser plus loin, vu -je cite- mon âge et l’état des bestioles du Geek.

La suite logique, si cette tentative est un échec, ce sera donc la FIV !

32 et des poussières

Jeudi, j’ai eu 32 ans et ça va, je ne le vis pas trop mal !

D’ailleurs, comme je disais à Sophie, j’essaye de voir comme un bon présage le fait qu’une femme enceinte m’ai souhaité « plein de bonnes choses » à cette occasion.

Aujourd’hui, je suis à J17 et je m’aperçois que si cette « pause pma » est salutaire pour ma petite caboche, elle l’est nettement moins pour mon corps.
Hé oui, le pauvre est toujours saturé d’hormones et donc je suis à fleur de peau et ma poitrine n’a pas dégonflé d’un iota ! Je pensais vraiment que ce cycle off ferait du bien à mes pauvres boobies mais rien du tout ; ils sont aussi sensibles que pendant les IAC.

Bref, rien de bien neuf sous le soleil (enfin plutôt les giboulées). Je m’occupe de moi et je me documente sur la FIV avant la réunion du 2 avril (on ne se refait pas).

Sinon, hier soir, j’ai partagé une bouteille de Monbazillac avec ma meilleure amie, venue squatter à la maison (son mariage est en train de prendre l’eau, malheureusement, au bout de 2.5 ans et un bébé). Bref, on papote grossesse, allaitement, portage, cododo, tout ça et une de ses réflexions, sur le fait que je changerais forcément d’avis sur certains trucs, m’a fait cogiter une partie de la nuit.

Au final, je me suis dit que, pour le Geek et moi, ces longs mois d’attente nous permettent mine de rien de débattre de tout un tas de sujets, comme l’accouchement à domicile, et d’approfondir nos envies (et nos refus absolus), alors je me dis que, finalement, si DNLP ne s’était pas intéressée à nous notre bébé était arrivé au bout de 6 mois, notre réflexion et nos envies auraient été forcément différentes.

Et vous, vous avez des envies/souhaits/refus fortement arrêtés ou pas ?

Une pause bienvenue

Finalement, le Geek et moi avons décidés qu’une pause serait la bienvenue. Et puis je ne me voyais pas faire mon premier monito le lendemain de notre retour en France, crevée par 26h de veille (pas dormi du tout dans l’avion) et en plein jet-lag.

Mon agenda me semble bien vide d’un seul coup, après 3 mois à ne vivre que pour et par la PMA.

Ceci dit, mon cerveau est tout aussi vide quand il s’agit de trouver de nouvelles idées de cadeaux de naissance. Hé oui, il y a eu 3 naissances dans notre entourage pendant les vacances, dont la fille de mon cousin (rappelez-vous ; ce bébé est un accident, il n’en voulait pas et a mis du temps à accepter l’idée). Merci DNLP.

Malgré tout, nous avons passés des vacances vraiment géniales (promis, un post avez photos bientôt !).

Donc je suis à priori tranquille jusqu’à début avril et la reprise des hostilités. Je vais même pouvoir accueillir sereinement ou pas mes 32 printemps.
Mais comme on ne se refait pas et que je suis une control-freak, j’ai pris rdv pour la réunion d’information obligatoire sur les FIV pour début avril.

D’ailleurs, ça se passe comment cette fameuse réunion ?