Game Over {21}

Et voilà, nous y sommes. Les IAC sont terminées, nous passons à l’étape supérieure avec la FIV en ligne de mire.

Nous avions calculé dans tous les sens et, pour une fois, la chance est de notre côté : je serais à J20 lors de notre rdv bilan avec le Dr Éprouvette. Et son assistante m’a confirmé que si tout va bien, nous pourrons commencer le traitement dès le lendemain pour un protocole long.

Histoire de rigoler un peu quand même, nous nous sommes offerts la BD de Lapuss « In Vitro Veritas » et je peux vous dire que c’est très drôle (et ça fait du bien de rire après un échec).

Lapuss - in vitro veritasEt parce que ça fait des siècles que je repousse alors que j’en ai besoin, j’ai commandé une nouvelle Moon-Cup…

 

Un éphémère arc-en-ciel…

Vendredi dernier, à 14dpo et à 14h, je suis allé faire ma prise de sang au labo. Comme d’habitude, je demande à recevoir les résultats par mail. Rien à 17h. Rien à 18h. Rien à 19h. C’est cuit, le labo est fermé.

Le Geek et moi sommes contrariés par cette attente ; merde quoi, c’est marqué « centre d’infertilité » sur mon ordonnance, ils doivent bien se douter qu’on attend ces résultats avec impatience !!

Mais bon, on a pas trop le choix donc autant faire avec. Je dors mal, avec mes seins gonflés et mes douleurs de règles qui me suivent depuis plusieurs jours.

A 8h samedi matin, j’appelle le labo et la secrétaire me dit que c’est normal que je n’ai rien reçu car le biologiste n’a pas signé les résultats. Je lui demande alors si elle peut me les donner par téléphone et elle me répond qu’il est indiqué « 7ui – résultat douteux, à refaire« . Je raccroche, sonnée.

J’appelle l’assistante du Dr Éprouvette, qui me dit de refaire une prise de sang lundi et de continuer la progestérone. A priori, 16 jours après l’injection, ça ne peut pas être un reste d’Ovitrelle. Donc qu’est-ce que c’est ?

Dimanche matin, en me levant, j’utilise un de mes vieux tests bandelettes précoces, censé détecter à partir de 10ui. Rien, même pas une ombre. On essaye de ne pas y penser bien sûr mais autant vous dire le week-end est rythmé par de sacrées montagnes russes émotionnelles.

Ce matin, à 8h, je me suis présentée au labo pour une nouvelle prise de sang. Cette fois-ci, à 15h, le résultat est ferme et définitif : « inférieur à 1ui – négatif ».

Jusqu’à présent, j’ai toujours eu des résultats inférieurs à 1ui alors, avec le Geek, nous sommes à la fois très tristes et très heureux de ce minuscule 7. Parce que, pour nous, ça veut dire que nos gamètes se sont rencontrés, même si ce fut bref et inefficace, pour la première fois en 21 cycles !!

Et ça nous donne de l’espoir pour la suite <3

Vers la FIV : étape #1 – la réunion d’information

5DPO aujourd’hui, rien de bien neuf sous le timide soleil Bordelais.

Comme je vous disais dans mon post précédent, le Geek et moi avons décidés de prendre un peu d’avance sur DNLP le Destin et de commencer les démarches pour entamer un parcours FIV.
Ça ne veut pas dire pour autant que nous ne croyons pas aux chances de réussite de notre IAC n°4. Mais il vaut mieux, à notre avis, et à celui du Dr Eprouvette, annuler un rendez-vous que de devoir reporter encore et encore.

Bref. Donc mardi dernier, nous avions rendez-vous au centre à 18h. Comme c’est l’heure à laquelle je débauche, j’avais envoyé le Geek en éclaireur, pour qu’il nous réserve des places. Et comme nous sommes un peu fayots myopes, je lui ai demandé de nous trouver des places devant.

La salle s’est remplie petit à petit et, à 18h15, c’est la biologiste (et non pas le gynécologue) qui a lancé un power-point de toute beauté * ironie inside *

En gros, à force de se renseigner, il y a quand même pas mal de chose que l’on savait déjà mais nous avons quand même appris des choses et, surtout, nous avons découverts les procédures propres à notre centre.

En effet, l’entretien en couple avec un psychologue fait partie des procédures recommandées mais, chez nous, c’est obligatoire. Il y a aussi le fait que les gynécologues préfèrent, en grande majorité, travailler sous anesthésie générale (c’est à ce moment-là que j’ai commencé à hyperventiler mais, je suis fière de moi, je n’ai pas vomi !!). Et que l’IMSI n’est pas accessible à la première tentative.

Les chiffres aussi sont rassurants : au bout de 12 mois de suivi, 47% des couples repartent avec une naissance. Et le taux de réussite des FIV ISCI, toutes pathologies confondues, est de 42% (sachant que la moyenne nationale est de 30%).

Vous vous souvenez surement d’Amandine, le premier bébé FIV français ? Hé bien le premier bébé FIV né dans un centre privé, est né dans notre centre : Eric, en 1983.

A part le malaise que provoque chez moi toute mention d’un acte chirurgicale sous anesthésie générale * phobie boonjoooour ! *, cette réunion s’est somme toute très bien passée. La biologiste était vraiment sympa, on voyait qu’elle aimait ça (surtout quand elle nous a montré ses petites vidéos sur la fécondation).

Et ce soir, nous franchirons l’étape #2 avec le rendez-vous avec le psy. A suivre !

Jour J ~ IAC #4

Avec pas mal de retard, l’assistante du Dr Éprouvette m’a installé dans mon box. C’est toujours le même, avec cette affiche un peu vieillotte au mur que nous aimons bien. On s’y sentirait presque comme à la maison !!

La seule grosse différence, c’est que, cette fois-ci, je suis toute seule. Mon Geek ayant des obligations professionnelles, il a juste eu le temps de s’échapper pour faire son prélèvement mais ne pouvait pas se libérer pour me rejoindre au centre à 15h.

C’est plutôt bizarre et un peu triste de se retrouver en tête à tête avec la gynéco. Mais bon, je l’aime bien et nous avons quand même partagé un petit fou rire car à force de papoter, elle avait oublié de charger le cathéter (« c’aurait été ballot quand même ! »).

En tout cas, mon amoureux a bien travaillé et a battu notre record : 1,67 millions des bestioles de compète ! :D

Merci pour vos doigts croisés et vos bonnes ondes <3

Maintenant, c’est DNLP qui a les cartes en main….

Monitorage #2 ~ IAC #4

Avec la réunion d’information obligatoire sur la FIV qui a eu lieu hier soir (je prépare un post pour vous raconter rapidement), le petit vélo dans ma tête s’est fait le col du Tourmalet une bonne partie de la nuit. Et comme je dors à nouveau très mal depuis le début des injections, le réveil fut un peu laborieux ce matin.

J’avais donc rendez-vous avec le Dr PasAimable qui, à mon grand étonnement, a été plutôt souriante mais pas super délicate, vu que mon ovaire gauche voulait, une fois encore, jouer à cache-cache…

A priori, je me suis plantée quand j’ai jeté un œil rapide sur mon dossier et les résultats que j’ai vu la dernière fois et dont je vous ai fait part sont en fait ceux de l’IAC n°3 !! Et c’est vrai que tant de similitudes, je trouvais ça un peu bizarre quand même, sachant que la Nature a horreur de la symétrie…

Bref pour mon premier monito à J5, j’avais en réalité 1 follicule de 14mm à gauche et 1 follicule de 11mm à droite.

La bonne surprise c’est, qu’en plus d’un endomètre de 10,8mm (elle l’a qualifié de « bien gras » ! lol !), c’est mon ovaire droit (le Cotorep comme dirait Sophie) qui a fait tout le boulot avec un beau follicule de 20mm.

Pour la prise de sang, c’est le responsable qui m’a piqué. Je l’aime bien, c’est un homme charmant et très doux, qui a toujours un mot gentil. D’ailleurs, comme je saignais toujours après 1min de compression, il m’a expliqué que les hormones avaient tendances à fluidifier le sang. Haaaaaa ben j’ai appris un truc en tout cas !! Vous le saviez, vous ?

Donc ce soir, sauf contre-ordre de dernière minute comme la dernière fois, je fais l’Ovitrelle et on fera notre insémination vendredi en début d’après-midi.

Mais parce qu’on ne se refait pas, je vais commencer à prendre les différents rendez-vous obligatoires pour la FIV…

Monitorage #1 ~ IAC #4

Ce matin, j’avais rendez-vous avec le Dr Éprouvette pour mon premier monitorage en vue de notre dernière IAC.

Arrivée à 7h10, j’ai eu tout le loisir d’observer le ballet des membres du centre jusqu’à ce qu’elle m’appelle. Ce coup-ci, on a pas mal discuté, elle m’a même demandé comment c’était passé notre voyage à New-York.

Le fait que mon cycle précédent n’ait duré que 24 jours et que j’ai eu du spotting lui fait envisager une déficience en progestérone. Mais bon, à priori, les ovules devraient suffirent à maintenir ma phase lutéale pour le moment donc on laisse le sujet de côté. Je dois par contre passer une échographie mammaire la semaine prochaine, vu que mes seins ont décidés de vivre leur petite vie hormonale de façon indépendante…

Sinon, les paramètres sont identiques à ceux du premier monito de l’IAC n°3 : J5 et 4 follicules (10 et 16mm à gauche et 10 et 13mm à droite). La seule différence, c’est que mon endomètre, très/trop épais la fois précédente, a retrouvé sa taille de jeune fille.

J’ai aussi pu lui poser quelques questions sur la suite et elle ne serait pas contre enchaîner avec la première FIV si cette IAC est un échec…

Bref, j’ai rendez-vous mercredi matin avec le Dr PasAimable pour le second monito et, d’ici là, je reprends mes piqûres de Gonal-F à 87,5ui.

Sur ce, j’ai du chocolat qui m’attends et je vous souhaite un bon week-end de Pâques ^^